Blog

Qu’est-ce que l’Ostéothérapie Méthode Bounine™?

L’Ostéothérapie Méthode Bounine™ est une thérapie manuelle qui s’adresse à tous, du nouveau-né au senior, car elle est non invasive et ne requiert ni manipulation ni mobilisation. Elle s’inscrit dans une démarche préventive et permet efficacement une amélioration pérenne des symptômes liés aux troubles musculosquelettiques.

Par des pressions sur des points clés des structures musculaires, ostéotendineuses et aponévrotiques, les thérapeutes certifiés Ostéothérapie Méthode Bounine™ permettent aux corps de se libérer de leurs tensions tissulaires et de retrouver leur équilibre. Vous désirez en apprendre davantage? Voici tout ce qu’il vous faut savoir sur la méthode et son fondateur, Nicolas Bounine.

Pourquoi j’ai mal ?

Les praticiens de l’Ostéothérapie Méthode Bounine™ ont pour objectif de vous permettre de vous libérer de vos troubles musculosquelettiques (TMS). Les causes d’apparition des TMS sont diverses et le plus souvent multifactorielles. Elles constituent d’ailleurs un enjeu majeur de santé publique. En effet, 2 personnes sur 3 en France auraient déjà souffert de lombalgie

Le dénominateur commun à tous les TMS est un bassin en déséquilibre. Avec un bassin en équilibre et de bonnes habitudes posturales, vos TMS diminuent en intensité, voire disparaissent selon les cas.

Comment l'Ostéothérapie Méthode Bounine™ a-t-elle été élaborée ?

 

Nicolas Bounine, fondateur et formateur de l’Ostéothérapie Méthode Bounine™, a 40 années de pratique et de recherches autour de la non-pérennité des soins et de la récurrence des maux et des douleurs. Kinésithérapeute depuis 1979, formé en ostéopathie et à la Méthode Mézière, il a travaillé deux ans en milieu hospitalier, sept ans à l’INSEP (Institut National des Sports, Vincennes). Il exerce actuellement dans un centre médical à Boulogne-Billancourt.

Sa méthode mise au point depuis 1989 prend le nom de MPO (Massage Postural Ostéotendineux aponévrotique) en 1995. C’est en 2011 que la « Méthode Bounine» est déposée à l’INPI, en tant qu'Ostéothérapie Méthode Bounine™.

Sa découverte fondamentale est que 100% des personnes souffrant de TMS ont un bassin en déséquilibre.

Comment se déroule une consultation

Lors d’une première séance, le praticien commence par un interrogatoire sur :

  • Les antécédents traumatiques,
  • Les antécédents orthopédiques,
  • Les maladies et désordres physiologiques du patient.

Ce faisant, le praticien Ostéothérapie Méthode Bounine™ va, à la palpation précise des épines iliaques postéro supérieures (EIPS) en position debout puis en position assise, mesurer le degré de déséquilibre du bassin. 

Ce déséquilibre est mesurable de façon rigoureusement objective. En mesurant l’écart entre les EIPS, le praticien va corriger temporairement ce déséquilibre en plaçant une talonnette sous le pied de la « fausse jambe courte » du patient. Le patient ressent alors la différence, et retrouve les sensations d’ancrage qu’il connaissait avant le déséquilibre, ce qui confirme le diagnostic. 

Objectif premier : atteindre le rééquilibrage du bassin

bassin equilibre

Au cours de la première consultation, cet écart sera réduit jusqu’à l’obtention d’un équilibre parfait entre les deux os iliaques. À l’issue de la première consultation, le patient aura donc les mêmes sensations d’ancrage retrouvé sans que cela nécessite de talonnette puisqu’il n’y a plus d’écart à compenser.

Cinq degrés possibles de déséquilibre sont observés :

  • 1 cm
  • 1,5 cm
  • 2 cm
  • 2,5 cm
  • 3 cm

Pour permettre au bassin de retrouver son ancrage originel, c’est-à-dire que les EIPS s’alignent à nouveau sur un plan horizontal, le praticien Ostéothérapie Méthode Bounine™ va réaliser des pressions fermes et précises sur des attaches ostéotendineuses et aponévrotiques  des os iliaques. C’est le MPO développé par Nicolas Bounine. La libération de ces points clés va permettre au bassin de retrouver sa tenségrité, c’est-à-dire son équilibre. 

Les techniques manuelles utilisées

therapie manuelle

À partir de cette base iliaque rééquilibrée, les praticiens Ostéothérapie Méthode Bounine™ vont utiliser une combinaison de techniques : 

Les techniques de Massage Postural Ostéotendineux aponévrotique (MPO)

Les techniques de MPO sont spécifiques à l’Ostéothérapie Méthode Bounine™. En dehors des os iliaques, cette technique sera utilisée sur :

  • Le sacrum et le coccyx,
  • Les vertèbres (lombaires, thoraciques et cervicales),
  • Les côtes, le sternum et les clavicules,
  • Les omoplates,
  • Et les os du crâne.

Au cours de la deuxième séance, le praticien travaille sur les os des membres supérieurs et/ou des membres inférieurs si nécessaire.

Ces techniques consistent en des pressions longues et fermes des doigts adaptées aux points ciblés, opérées par des praticiens certifiés. Ces points clés se situent sur les attaches aponévrotiques et musculo-tendineuses du squelette osseux. Ces « carrefours » de structures anatomiques déterminent la proprioception, c’est-à-dire la perception consciente et inconsciente de la position du corps et de ses différentes parties dans l’espace.

À l’issue d’une consultation, la libération des tensions accumulées dans ces tissus au cours des différents épisodes traumatiques permettra un fonctionnement global harmonieux de ces systèmes structurels. Le corps est alors capable de s’organiser selon une structure où les tensions sont réparties de façon optimale: c’est la tenségrité ou l’équilibre global du corps, à l’image des haubans qui maintiennent en équilibre les mâts des voiliers.

Si vous observez les conseils prodigués par votre praticien Ostéothérapie Méthode Bounine™ en matière de posturologie et d’ergonomie, la tenségrité vous permettra de réduire à son minimum la quantité d’énergie nécessaire au maintien de votre posture en position assise ou debout.

Des techniques ostéopathiques

La méthode s’inscrit dans la lignée des travaux de William Garner Sutherland, John Upledger et plus généralement de ceux d’Andrew Taylor Still dans leur approche tissulaire ainsi que dans la notion de tenségrité. 

Le concept « craniosacré » auquel Nicolas Bounine adjoint celui d’« ilio-crânien » fait partie intégrante de la méthode. Les techniques « trigger points », dont la réalisation et la méthodologie sont identiques aux techniques MPO de l’Ostéothérapie Méthode Bounine™, font également partie des outils des praticiens certifiés.

Des conseils

Des conseils élémentaires de posture, d’hygiène de vie, et d’exercices pour entretenir cet équilibre retrouvé seront prodigués. La méthode s’inscrit dans une démarche préventive. Le respect de son corps est primordial pour les personnes qui souhaitent ne plus souffrir de troubles musculosquelettiques.

L’Ostéothérapie Méthode Bounine™ permet aux bassins de retrouver leur équilibre, dès la première séance. Avec un bassin équilibré, les corps sont en capacité de retrouver leur équilibre global dès la deuxième ou troisième séance.

Pour assurer la pérennité de cet équilibre, et afin de se prémunir d’éventuels troubles qui pourraient en altérer la stabilité, l’observance des conseils de bonne hygiène posturale prodigués par votre praticien Ostéothérapie Méthode Bounine™ est capitale.

Un suivi

En fonction du degré de déséquilibre initial, et des antécédents traumatiques de chacun, deux à trois consultations seront proposées dans la première année, à un mois ou plus d’intervalles. Au cours de ces deux ou trois premières séances, le corps va retrouver son équilibre global.

L'équilibre retrouvé se traduit pour le patient par une sensation d’ancrage familière, qu’il reconnaît instinctivement et de manière immédiate: à l’image de quelqu’un dont la vue s’est affaiblie avec le temps et à qui on met des lunettes adaptées.

Afin d‘entretenir cet équilibre, une séance préventive annuelle ou bisannuelle en fonction des cas permettra d’assurer sa stabilité et de garantir sa pérennité.

Pour en apprendre plus sur la méthode

Vous désirez en apprendre davantage sur la méthode, les formations ou rencontrer un praticien ? Vous pouvez consulter la liste des praticiens certifiés Ostéothérapie Méthode Bounine™ ou nous contacter.