Nicolas Bounine – Ostéothérapeute

Nicolas Bounine

Kinésithérapeute depuis 1979, Nicolas Bounine a étudié l'ostéopathie -5 années au Centre d'Ostéopathie ATMAN (C.O.A)- et la méthode Mézières. Ses formations se sont enrichies par deux années en milieu hospitalier, sept à l'INSEP (Institut National des Sports, Vincennes) et par une expérience personnelle et professionnelle  au Mexique.

Marié, père de six enfants et installé à Boulogne-Billancourt, Nicolas Bounine  exerce  dans un centre médical. 

L' INSEP lui a permis de côtoyer les sportifs de haut niveau et de développer ainsi une kinésithérapie plus exigeante. La rencontre avec le continent latino-américain et la culture amérindienne l'ont ouvert à une nouvelle réalité : la découverte des concepts de l'énergie et de l'équilibre corps/esprit.

Deux éléments déclencheurs et principes fondateurs de sa méthode. Elaborée depuis 1989, elle prend le nom de MPO (Massage Postural Ostéo-tendino-aponévrotique) en 1995. C'est le 25 mai 2011 que la marque « Méthode Bounine – L'équilibre retrouvé, le corps libéré » est déposée à l'INPI. Elle sera déposée en tant que ostéothérapie Méthode Bounine le 29 juillet 2011.

L’enseignement de l'ostéothérapie Méthode Bounine a démarré les 12-13 mai 2012.

Les concepts de l'énergie

« Fouler ces terres, c'était découvrir puis ressentir une vibration, une énergie, une force, l'existence et l'importance du tellurisme. Vivre à Mexico, c'était s'éveiller à la conscience de ce que représentent l'énergie tellurique et le concept même de l'énergie en tant qu'entité vibratoire. Nous sommes un corps matière, mais nous avons un corps énergie. Tout le vivant, qu'il soit humain, végétal ou animal est vibration, est énergie. »

Cette "révélation" a modifié son approche de thérapeute en lui permettant d'accéder autrement à la cause et à la compréhension de certaines souffrances, et de parvenir ainsi à une vision plus élargie des problèmes de santé. "Mon écoute du corps humain et des individus prit alors une nouvelle dimension et, en moi, se développèrent une sensibilité, une perception et une intuition au point de ressentir les mouvements des tissus organiques : leur vie, leurs blocages ou leurs restrictions".

 À Mexico, que se soit en soignant des joueurs de tennis, ou en consultation, il obtient des résultats sur certaines pathologies bien plus rapidement que ceux obtenus en France à pathologies égales.  Le concept de l'énergie était acquis ou en passe de l'être; celui de l'équilibre corps/esprit allait suivre.

L'équilibre corps/esprit

Les traditions précolombiennes considèrent la santé comme un état d’équilibre entre le cosmos, la nature et la société, un équilibre que l’homme a pour mission d’entretenir. La maladie résulte alors d’une rupture de cet équilibre. De fait, sa cause devient pour le thérapeute aussi importante que sa manifestation propre.

Pour lui désormais, il n'est plus de souffrances mécaniques ou organiques du corps qui ne soit liées à des ruptures d'équilibre, à des ruptures d'énergie, des blessures affectives ou émotionnelles, ou encore à des bleus à l'âme. Si nombre de ses patients viennent uniquement le consulter pour trouver un soulagement rapide à leurs symptômes mécaniques, à d'autres qui le désirent, il propose de traiter la cause du mal - somatique ou psychologique – et non ses seuls effets mécaniques.

Cette approche qui attaque la souffrance à sa racine permet d'optimiser les soins, et d'assurer leur pérennité.